008- La Boca (Buenos Aires)

Des habitations colorées à La Boca

LE quartier populaire, qu’ils disent, sur le guide. Là où on fout les prolos, les pauvres, les cassos’… Que du beau monde en somme ! (Cet article est sponsorisé par le réseau IRC inframonde :P [ comprenne qui pourra] ) Le jour, une véritable foire aux touristes. Les touristes, ça a de l’argent (enfin les touristes normaux, pas les cassos reconvertis en étudiantes comme moi). La nuit, il parait que c’est un coupe-gorge. Je n’ai pas essayé. Je devrais, non ?

La cuisine de Quiquella Martin, à l'image de La Boca. Il vivait dans le musée.

Quand vous connaissez ‘les quartiers’ à la française, que ce soit les cités dortoirs ou les quartier pourraves-pas-chers en ville, vous ne vous attendez pas à voir ce qu’on voit à la Boca. Non on ne s’attend pas à une telle richesse… culturelle et patrimoniale. C’est le plus beau quartier de la ville. En arrivant à ces abords, je venais alors du nord de la capitale, vous êtes accueillis par une fresque, des trompe-l’œil, des statues métalliques, des personnages qui vous souhaitent la bienvenue à la Boca. La fresque donne un aperçu du style et des thèmes récurrent de ce quartier. Je n’en ai pas de photo, l’ayant vue depuis le bus. Je suis lâchée devant un des emblèmes de la Boca : la escuela (école) Pedro de Mendoza, qui abrite le musée Quinquella Martin. J’y reviendrai.

 

Vue depuis le toit du musée Quinquella Martin

Mes premiers pas se font dans un marché qui propose toutes sortes d’objets décoratifs ou utiles faits-mains, souvent par les marchands eux même. C’est pas de la babiole made in china attrape-nigaud. Des boutiques contenant ce genre de ‘souvenirs’ bidon, il y en a, mais ce n’est pas ce que je retiens. Je retiens les artistes de rue, avenants et créatifs, qui vous apprennent un pas ou deux de tango histoire de faire une jolie photo, costume à l’appui. Ou qui vous offre le spectacle de leur adresse. Ou qui vous proposent des dessins et des peintures ayant chacune  un petit bout de la Boca en elle.

Devant une boutique

Tous les 3 pas j’écarquille les yeux, rien n’est attendu ou convenu. Le quartier a vraiment été approprié par ses habitants. Toutes les façades, de tôle, de bois ou de pierre, sont peintes en rouge, vert, bleu, jaune… je ne parle pas des teintes pastels et bien diluées habituelles mais de véritables couleurs. Je parlais de Quinquella Martin, cet artiste est à l’origine du style de ce quartier. En effet il s’agit d’un enfant de la Boca devenu un peintre célèbre, très renommé et respecté dans le pays. Il fonda le musée à son nom dans l’école dont je vous parlais plus haut. Et il commença à peindre la façade du bâtiment, puis il a demandé aux habitants de participer, tous on apporté un peu de peinture pour finir de colorer l’école-musée. Puis, ayant réussi à égayer ce bâtiment, ils ont continué sur leurs habitations et boutiques. On pourrait penser que le mélange va donner un ensemble incohérent et désagréable, mais finalement on se sent bien dans ces rues. Les bâtiments sont à l’image de l’ambiance à l’image du comportement des gens…

fresque de la republica de la bocaOn tombe régulièrement sur des bonhommes à taille humaine, des sculptures loufoques qui ajoutent au côté gai et festif de ce lieu si particulier. Je finis par tomber sur un terrain de sport. On peut y apprécier une fresque qui clame sur environ 20 mètres de long ‘Republica de la Boca’. Je suis en effet à la Boca et pas ailleurs. Et je suis en effet dans un quartier qui vit de sa population et pour elle, elle a choisit l’apparence de ses rues, elle gagne son pain dans ces mêmes rues qu’elle occupe et peuple. Depuis que je suis en Argentine, je n’ai pas vu un seul clochard, un seul vendeur à la sauvette, un seul artiste de rue se faire enquiquiner par un policier zélé. Agréable surprise quand on vient de France… La Boca est représentative de ce qu’est la rue ici.

L'école, un théâtre et un camion…

J’ai visité le musée Quinquella Martin dont je ne suis pas censée avoir des photos et encore moins en publier. Je vous offre juste quelques vues de l’extérieur. J’ai pu admirer les œuvres de plusieurs artistes argentins, celles de Q. Martin bien sûr et j’ai eu un coup de cœur. Je vous invite vivement à découvrir Silvana Robert. Elle vit aujourd’hui à Deauville, en France et une exposition y commencera en août. À la sortie de ce musée j’étais aux anges. Un vrai musée, beau, plein de découvertes, au sein d’une école du quartier le plus pauvre de la ville.

Une araignée de Louise Bourgeois

Je fais quelques pas sur le quai en sortant et… Une araignée géante… Une araignée gigantesque s’impose à mon regard. Je suis dans le quartier le plus pauvre de Buenos Aires et je trouve une exposition de Louise Bourgeois… Décidément je ne suis pas au bout de mes surprises ! Photos autorisées alors je publie hein, pis elle est morte, plus de droits d’auteur, les rentiers n’ont qu’à aller bosser.

autre œuvre de Louise Bourgeois

le p'tit restaurant

J’ai terminé cette promenade dans un petit restaurant. Poulet, patates, Savora. Miom ! Même pas reconsititué le poulet, du vrai poulet, avec de la peau et des os et tout ! On se croirait dans un saloon un peu avec la déco… L’Argentine, c’est plein de clichés américains qu’on connait de part les films, livres et feuilletons des USA, mais avec du sud et du latino  dedans pour que ça ai meilleur goût.

La Boca, c’est le meilleur de la ville Argentine.

 

 

 

Bon, faudra que je vois ce que ça donne la nuit…

This entry was posted in Voyages. Bookmark the permalink.

5 Responses to 008- La Boca (Buenos Aires)

  1. Sympa les couleurs.
    Et j’adoooore l’araignée : elle est flippante à souhait.

  2. schgrmbl says:

    Ouais, tu d’vrais aller couper des gorges, la nuit !

  3. milkyway says:

    Très jolie la « Republica de la Boca » avec toutes ces couleurs :)

    Je suis allé faire un tour sur le site de Silvana Robert, c’est vraiment chouette ce qu’elle fait. J’adore ses personnages, elles ont un côté très énigmatique qui me plaît beaucoup.

  4. edge says:

    j’voudrais être avec toi.

  5. Socialie says:

    faut aussi aller voir jouer Boca Juniors avec les couleurs jaune et bleue.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Anti-Spam Quiz: