Cuicui ? Comment ça cuicui ?

Février 2016 à Caillou-Lès-Bain *

Je vis toujours dans la chouette maison de mon copain (et son frère mais il ne se pointe jamais ici). L’avantage numéro 1 est le grand jardin bien vert et déjà riche en arbres fruitiers. Je pensais que l’hiver endormirai tout cela, que je pourrais me la couler douce en attendant les premiers semis de printemps, mais en fait de neige, j’ai plutôt un champs de trèfle qui a remplacé la pelouse calcinée cet été et une espèce de plante rampante invasive à fleurs bleues s’installe au milieu. Ce n’est donc pas un février de jardinnage typique. Je dois quand même me méfier des vagues de froid régulières.

Entretien: les feuilles mortes ont formé un humus très épais devant la maison à cause du tilleul. J’en ai ramassé pour conclure le compost, ai ajouté un mélange à l’azote pour aider la nature et d’ici deux à trois mois il devrait être près. J’ai déjà commencé la deuxième couche sur le même tas à base d’ordures ménagères et de feuilles ramassées. Mon tas, je l’ai cerclé de grillage pour éviter qu’il ne se répande et m’aider à le tasser, justement. Planter brutalement des piquets me rendis particulièrement guilleret⋅te. Ma nature nain des montagnes je suppose.  Il faut tailler les arbres fruitiers, paraît-il, mais je crains de mal m’y prendre et de les abîmer.

Animaux: nous avons à présent des poules : 2 rousses pondeuses (Roudoudou et Georgette), une poule soie (Frida) et son compagnon coq soie (Diego). Frida a couvé durant tout le mois de janvier pour donner naissance à Glam Rock (poussin jaune, futur roux) et Punk Rock (photo) (poussin soie). Poules2 Poussin9Elle a abandonné le nid pour s’occuper des premiers nés et aucune poule n’a pris le relais, ce qui résulte en un grand gachis d’œufs. J’aimerais avoir une couveuse électrique dans ce genre de situations. Des poussins je ne garderai que les femelles, les mâles dans un petit poulaillier ne font que se battre et dérangent les poules. Un peu comme chez les humains. Nos chats sont censés être huit à présent, mais Pippin le chat noir manque à l’appel depuis 3 mois. À ce stade, nous craignons qu’il ai été écrasé. Vuk et Haricot, nos plus jeune, se sont enfin débarassés de leurs maladies infantiles, mais Haricot est rester très petite. Elle représente une source intéressante de chaleur à glisser sous son pull, très pratique ! Toto la chienne pète la forme, à 13 ans ce n’est pas donné à tous les chiens. Elle sort, court, saute, joue avec les chatons et les poules mécontentes plusieurs fois par jour. Mais dès qu’elle se couche, elle ronfle comme une vieille chaudière, et sachant que nous avons déjà une vieille chaudière par dessus le marché, il y a de quoi perturber les soirées paisibles.

Semis: Je tente le coup des semis « sous abri », en l’occurence ce sera dans la maison. Dans le salon trônent déjà des godets de piment de cayenne, qui seront rejoins à la prochaine pleine lune, le 22, par des tomates. Dehors, dans des bacs couverts d’une bâche de forçage, se trouvent les oignons rouges, aïls roses, poivrons doux, carottes, poireaux et choux cabus. Les cultures en godet seront placés en bac quand j’aurai sélectionné les plants prometteurs, puis seront planté en pleine terre au printemps. Sauf les radis qui sont plus tenaces et iront au potager dès que le bac de test m’aura permis de vérifier leur bonne tenue sous cette température. Pourquoi des bacs ? Pour déplacer et abriter en cas de retour du gel, avec ce climat incertain il vaut mieux. Quand je m’occuperai du premier essai de tomates, il sera aussi temps pour les patates.

Récoltes: en ce moment je ramasse quelques salades (Batavia et mâche) qui accompagnent des entrées chaudes pour les faire croustiller. Je ne touche pas aux herbes aromatiques, qui, encore jeunes, sont frêles cet hiver.

À part ça ?  Les prunus sont en fleur !fleurrosehiver

Ainsi qu’un machin à fleurs blanches derrière contre un mur, je n’ai aucune idée de ce dont il s’agit. Je fais des efforts pour maintenir une riche biodiversité ici en variant cultures, fleurs, herbes, en favorisant la venue de papillons et abeilles, et ça donne des surprise !

 

 


 

*Ce n’est pas le vrai nom du patelin, qu’est ce que vous imaginez ?

Une réflexion sur “ Cuicui ? Comment ça cuicui ? ”

  1. PIOU PIOU PIOU PIOU PIOU PIOU PIOU PIOU PIOU PIOU PIOU PIOU PIOU PIOU PIOU PIOU PIOU PIOU PIOU PIOU PIOU PIOU PIOU PIOU PIOU PIOU PIOU PIOU PIOU PIOU

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anti-Spam Quiz: