Archives de catégorie : Critiques

L’une rêve, l’autre pas, par Nancy Kress

L'une rêve, l'autre pasL’une rêve, l’autre pas by Nancy Kress
My rating: 5 of 5 stars

Je l’ai dévoré en une nuit, et il entre directement dans mes romans (de SF) favoris. Preuve sur papier qu’on peut faire court et riche.
Tout est en haute qualité et détaillé sans être redondant. On a une famille, des personnages secondaires qui se croisent, de nouvelles technologies mais aussi les dérives idéologiques qui sont nées avec elles. Des icônes, des stars, des espoirs, des craintes, des crises médiatiques: le temps de 150 pages nous entrons entière dans son univers.
Pour Nancy Kress, il est ironique qu’il y ai si peu d’enfants en SF, car ils représentent notre avenir. Et la protection de l’enfance trouve une place de choix dans L’Une Rêve, l’Autre Pas.
Jetez vous dessus sans attendre !

View all my reviews

Les Dames du Lac par Marion Zimmer Bradley

Les Dames du lacLes Dames du lac by Marion Zimmer Bradley
My rating: 3 of 5 stars

Si on aime se perdre dans les mille et unes écritures de la Légende Arthurienne, c’est un livre à lire. On baigne dans l’univers, on est vraiment entrainé dans le décor et dans les sentiments des personnages célèbres (Morgane, Lancelot…) ou moins (Kévin le barde). J’ai pris plaisir à me plonger dans la peau des personnages principaux et secondaires, activité rendue aisée par le style de l’auteure.
En revanche il y a beaucoup d’occasions manquées dans ce livre. On est censés découvrir la légende via ses grandes figures féminines, mais Guenièvre et Viviane restent hélas assez limitées à des stéréotypes. Guenièvre passe directement de la timidité pétrie d’angoisse au chantage affectif et aux grosses larmes, face à un Arthur plutôt niais. Viviane voit son attitude autoritaire et de contrôle se retourner contre elle mais ne se remet à aucun instant en question, et continue de s’enfoncer. Assez agaçant… Morgane en revanche évolue énormément et continue de nous surprendre.

View all my reviews

Va, chasse la grisaille par Éliane Lanovaz

Va, chasse la grisailleVa, chasse la grisaille by Éliane Lanovaz
My rating: 4 of 5 stars

Va petite gélule, chasse la grisaille. Isabelle aime les rituels. Rituel de la petite formule magique en prenant son anti-dépresseur, rituel du thé, petites habitudes et gros réconforts. Isabelle voudrait que son médicament la remplisse de couleurs et la guérisse de sa dé-pre-ssion. Mais naturellement la petite gélule ne peut pas tout faire.
Alors il y a Thomas, Frédérick, Lys et les autres. Tous ces êtres un peu cassés, très fatigués, et qui fonctionnent mieux ensemble. Ils voudraient se réparer les uns les autres mais ont malgré tout du mal à s’épargner eux même.

Ce roman suit la vie de plusieurs personnages, mais aussi de leur dynamique en tant que groupe. Nous pénétrons dans une micro-communauté atypique. Parfois ils nous exaspèrent, mais c’est aussi parce que nous nous retrouvons un peu en eux; avec les angoisses, la dépression qui colle, les habitudes qui virent à la manie…

Ce livre est pour nous les dépressif⋅ves, les traumatisé⋅es, les obcessif⋅ves, les angoissé⋅es. Pour vous qui savez ce que c’est de se réveiller et d’être incapable d’écarter les draps ou de prendre une douche. Pour vous qui culpabilisez encore de choses qui n’étaient absolument pas de votre faute. Pour vous autistes qui avez du attendre un quart de siècle pour avoir un diagnostique et un début d’explication.

Le style de l’auteure est particulier, unique, parfois désarçonnant. On s’y attache très vite. On sourit en lisant une formulation, on se dit « haha, y a que toi pour écrire ça de cette manière ». Et puis il y a les références, les petits clins d’œil. Quand on arrive à la dernière page on se dit que c’était court mais pourtant, c’était un long voyage.

Je n’ai pas dévoré ce livre, je l’ai lu lentement. Il me plaisait mais j’avais souvent du mal à enchainer. Je pense que j’étais facilement perturbé⋅e par le changement de point de vue qui n’est pas toujours très clair. C’est ce qui m’a le plus dérangé dans ce livre. Mais ça valait le coup. Le dénouement fut pour moi comme recevoir des amis à dîner et apprendre des tas de bonnes nouvelles.

View all my reviews

Le Bateau Usine de Tajiki Kobayashi

Le Bateau-usineLe Bateau-usine by Takiji Kobayashi
My rating: 5 of 5 stars

Une base de la littérature prolétaire. Et la tristesse de savoir que la partie « fictive » est terriblement mince.
Ce livre choque, mais ne s’arrête pas là. Il nous ammène à comprendre comment les ouvriers justifient et supportent les pires conditions, le système de pensée et le système économique qui nous enlisent et nous consument.
Lisant le dernier tiers du livre, j’ai eu l’envie soudaine d’écouter le boléro de Ravel. La montée d’une conscience collective, l’organisation de la grève, chaque acte, chaque parole importe.
Longtemps censuré, ce livre est toujours d’actualité.

View all my reviews