Automatique jour 1

Je parierais que je suis née en freinant des 4 fers puis que qu’avant de prononcer mon premier mot ou de faire mon premier pas j’ai pesé le pour et le contre et les conséquences durant des semaines ou des mois.

 

Je n’ai pas juste un projet de roman en cours qui traîne mais 4, ainsi qu’un nombre incalculable de nouvelles. J’ai détruis ou effacé tous mes écrits méthodiquement au fil des années, je passe mon temps à faire ma Pénélope sauf que ce n’est jamais le même motif qui apparaît sur le métier à tisser. La poésie est la plus volatile, je l’écris ou la pense, puis je la dis à voix haute une à trois fois, pas une de plus, à moi seule ou en public, puis je détruis toute trace écrite ou alors j’oublie en me dilatant le cerveau avec des choses distrayantes.

 

Tout comme si je voulais m’assurer de ne laisser aucune trace sur cette planète. Il n’y a pas que les projets d’écritures que je tue dans l’œuf, tous mes projets. Et quand j’arrive à m’accrocher à quelque chose, les aléas de la vie m’obligent à lâcher prise. C’est un complot ou quoi ?

J’aurais du mourir il y a bien longtemps, j’étais un nourrisson quand ma mère a commencé à travailler là dessus, mais elle aussi a laissé tomber en cours de route à chaque fois. Bon parfois c’était parce que je me protégeais, mais parfois c’était elle qui s’arrêtait d’elle-même alors que dans ma tête j’étais résignée à y passer.

Et les tentatives de suicides… depuis que je suis une gamine, depuis l’école élémentaire, je suis suicidaire, aucun n’a réussi. C’est pas de bol ou c’est que je ne mène jamais rien jusqu’au bout ?

 

On va dire qu’il y a des deux. Il y a eu des deux, je le sais bien… Mais alors comment savoir quelle est ma place là dedans, mon influence ?

 

Je commence à trop réfléchir, ça n’a plus rien d’automatique si je reformule avant d’écrire, je vais devoir arrêter sauf si je trouve autre chose ah OUI !

 

LE SILENCE

C’est pas ce que vous croyez. Le silence, c’est quand j’appelle ma mamie pour demander si je peux passer le week-end chez elle avec ma petite amie, qu’elle répond avec enthousiasme que oui, il n’y a aucun problème. Puis que je reçois un appel de mon père qui me dit que selon ma tante ma grand-mère n’est pas emballée à l’idée que je la mette face à la réalité de ma bigouinitude, et donc de ma relation homosexuelle actuelle. Puis je donne ma version à mon père qui téléphone à ma grand-mère, puis il me répond que ça ne la dérange pas et elle me rappelle ensuite pour me rassurer.

Et là, j’apprends qu’une fois de plus, j’aurais du préférer le silence, la discrétion, me cacher, les épargner plutôt que de confronter ma famille à la réalité de ma vie. Bordel ils ne savent même pas la véritable raison pour laquelle j’ai été internée en HP, la moitié d’internet le sais mais pas eux. Parce que chuuuuuuuuuut il faut faire un beau sourire et présenter le portrait idéal comme on t’a montré en exemple, même si t’as bien pigé petite maligne que les exemples devant toi étaient fourrés de merde, de violence, de mensonges, tous ces gens parfaits mais chuuuuuuut il ne fallait surtout pas parler de leurs problèmes car cela les regardait mais MOI, j’ai des problèmes d’anormale, alors il faut que ça fasse le tour du répertoire téléphonique en sautant ma ligne sauf si par miracle mon père entend quelque chose. Et encore, s’il décide de s’en mêler…

Parce que là, je pars en terre inconnue, là je ne sais pas si je vais être bienvenue ou simplement tolérée et je vais pas n’importe où hein je vais chez la mère de mon père. Mais comme je l’entends commenter le JT depuis des années, et comme ma tante a laissé fuiter une bombe, je sais que ce n’est que de la tolérance, c’est à dire ce qu’on accorde aux gens qu’on n’arrive pas à respecter. Juste le droit de paraître sans trop la ramener, le droit d’exister, d’avoir une existence reconnue par les autres humains GÉNIAL bon sang quelle luxe !

 

J’ai comme envie de freiner des 4 freins et d’annuler ce week-end car franchement qui a envie d’être toléré dans sa famille ? Personne, d’une famille, on attend un peu mieux.

 

Mais bon d’où je parle aussi hé, jdois déjà m’estimer heureuse de ne pas être morte sous les coups et dans le silence le plus absolu.

Une réflexion sur « Automatique jour 1 »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anti-Spam Quiz: