Cities: Skylines : mon destin !

Parmi les carrières que j’ai envisagé il y a eu architecte et urbaniste, donc vous pensez bien que j’ai passé des heures frustrantes et animés sur différentes versions de Sim City ainsi qu’un temps considérable à peaufiner les habitations dans The Sims. Trois trains de retard après le reste du monde, j’ai commencé à jouer à Cities: Skylines. Évidemment, bande de gouniafier, j’attends toujours que le prix baisse considérablement avant d’acheter un  jeu (ou ne pas à proprement parler l’acheter dans certains cas).

Vous n’avez pas besoin d’une Nième explication sur le fonctionnement du jeu ou critique du jeu, je vais parler d’autre chose, mais voici quand même un rappel résumé nécessaire pour la suite. Dans ce simulateur de construction de ville, certains poits diffèrent grandement de SimCity et le rendent plus efficace et plus beau. Par exemple on ne paye pas directement la constructions de zones de résidences, commerce et industrie. Après avoir construit les infrastructures nécessaires, à commencer par des routes, on peut définir des zones autorisant l’installation des résidences, commerces et industries, puis bureaux. À cela nous ajoutons les bâtiments utiles (écoles, centre médicaux etc.), les décorations et les bâtiments uniques. Ensuite, le jeu n’est pas entièrement basé sur la gestion, et dans ce type de jeu c’est rare, trop rare ! C’est extrêmement frustrant quand on est en pleine folie créatrice sur un jeu de simulation/gestion et qu’il manque des fonds, qu’on fait faillite, et qu’il faut entrer des codes de triche à répétition. Dans Cities: Skylines vous pouvez tout bonnement activer le mode « argent infini » sans que le jeu ne perde de son intérêt. Ce sera tout de même un défi de faire bien fonctionner votre ville, de la rendre belle et de débloquer tous les bâtiments (il y a aussi un mode pour tout débloquer dès le départ si vous êtes trop curieux⋅se pour attendre).

Une grande liberté ! Et cela sert notre créativité. Je sais que beaucoup d’entre vous, enfants, on assemblé de multiples feuilles de dessins sur lesquelles vous dessiniez une ville vue du dessus. C’était notre simicitylike de gosse. Et Cities: Skylines essaie de nous donner autant de liberté que si nous avions un crayon en main assorti d’un grand talent pour le dessin. En effet vous pouvez éditer chaque bâtiment disponible dans le jeu avec l’éditeur, vous concentrer sur les détails autant que vous le désirez. Les routes ne se construisent pas forcément toutes droites, ce qui évite de finir systématiquement avec les mêmes quadrillage. Donnez du cachet à sa ville se fait en un clin d’œil avec les routes courbées, en zig-zag, de différentes tailles avec ou sans décorations, les ponts et barrages, les différents parcs et arbres, les bâtiment unique au look contemporain.

Les contraintes restent les mécaniques du jeu, exigeant un bon équilibre dans la ville afin d’éviter de n’y voir que des bâtiments abandonnés; et le fait qu’après avoir déterminé vos zones, les bâtiments y apparaîtront de façon aléatoire sur les meilleurs emplacements, et vous ne pouvez pas savoir quelle version du commerce, de la maison, etc., va sortir.

Je vous prie alors d’imaginer un mode complètement libre où la gestion ne serait plus de rigueur mais uniquement la création sans contrainte, comme dans le mode créatif de Minecraft. Chaque détail, chaque carré selon votre choix. Avec l’éditeur les possibilités sont infinies ! La communauté est en plus déjà riche de joueurs créatifs.

L’intérêt ? Si la musique est lassante, ce n’est pas le cas des graphismes, sur Cities: Skylines ! Beauté, réalisme, grandeur, HD, couleurs incroyables, lumière parfaite selon le moment de la journée et l’altitude à laquelle on observe sa ville. Seuls les humains ne sont pas définis avec une grande précision. Voici quelques captures de mes parties pour vous donner une idée et je conclus ici. Bonne soirée et bons jeux ! 🙂

2015-07-29_00001 2015-07-29_00002 2015-07-30_00001 2015-07-30_00002

Capture d’écran d’une de mes parties de Cities: Skylines.
Captures d’écran de mes parties de Cities: Skylines.

2015-07-31_00002 2015-07-31_00003 2015-07-31_00004 2015-07-31_00005

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anti-Spam Quiz: