Cuicui ? Comment ça cuicui ?

Février 2016 à Caillou-Lès-Bain *

Je vis toujours dans la chouette maison de mon copain (et son frère mais il ne se pointe jamais ici). L’avantage numéro 1 est le grand jardin bien vert et déjà riche en arbres fruitiers. Je pensais que l’hiver endormirai tout cela, que je pourrais me la couler douce en attendant les premiers semis de printemps, mais en fait de neige, j’ai plutôt un champs de trèfle qui a remplacé la pelouse calcinée cet été et une espèce de plante rampante invasive à fleurs bleues s’installe au milieu. Ce n’est donc pas un février de jardinnage typique. Je dois quand même me méfier des vagues de froid régulières.

Entretien: les feuilles mortes ont formé un humus très épais devant la maison à cause du tilleul. J’en ai ramassé pour conclure le compost, ai ajouté un mélange à l’azote pour aider la nature et d’ici deux à trois mois il devrait être près. J’ai déjà commencé la deuxième couche sur le même tas à base d’ordures ménagères et de feuilles ramassées. Mon tas, je l’ai cerclé de grillage pour éviter qu’il ne se répande et m’aider à le tasser, justement. Planter brutalement des piquets me rendis particulièrement guilleret⋅te. Ma nature nain des montagnes je suppose.  Il faut tailler les arbres fruitiers, paraît-il, mais je crains de mal m’y prendre et de les abîmer.

Animaux: nous avons à présent des poules : 2 rousses pondeuses (Roudoudou et Georgette), une poule soie (Frida) et son compagnon coq soie (Diego). Frida a couvé durant tout le mois de janvier pour donner naissance à Glam Rock (poussin jaune, futur roux) et Punk Rock (photo) (poussin soie). Poules2 Poussin9Elle a abandonné le nid pour s’occuper des premiers nés et aucune poule n’a pris le relais, ce qui résulte en un grand gachis d’œufs. J’aimerais avoir une couveuse électrique dans ce genre de situations. Des poussins je ne garderai que les femelles, les mâles dans un petit poulaillier ne font que se battre et dérangent les poules. Un peu comme chez les humains. Nos chats sont censés être huit à présent, mais Pippin le chat noir manque à l’appel depuis 3 mois. À ce stade, nous craignons qu’il ai été écrasé. Vuk et Haricot, nos plus jeune, se sont enfin débarassés de leurs maladies infantiles, mais Haricot est rester très petite. Elle représente une source intéressante de chaleur à glisser sous son pull, très pratique ! Toto la chienne pète la forme, à 13 ans ce n’est pas donné à tous les chiens. Elle sort, court, saute, joue avec les chatons et les poules mécontentes plusieurs fois par jour. Mais dès qu’elle se couche, elle ronfle comme une vieille chaudière, et sachant que nous avons déjà une vieille chaudière par dessus le marché, il y a de quoi perturber les soirées paisibles.

Semis: Je tente le coup des semis « sous abri », en l’occurence ce sera dans la maison. Dans le salon trônent déjà des godets de piment de cayenne, qui seront rejoins à la prochaine pleine lune, le 22, par des tomates. Dehors, dans des bacs couverts d’une bâche de forçage, se trouvent les oignons rouges, aïls roses, poivrons doux, carottes, poireaux et choux cabus. Les cultures en godet seront placés en bac quand j’aurai sélectionné les plants prometteurs, puis seront planté en pleine terre au printemps. Sauf les radis qui sont plus tenaces et iront au potager dès que le bac de test m’aura permis de vérifier leur bonne tenue sous cette température. Pourquoi des bacs ? Pour déplacer et abriter en cas de retour du gel, avec ce climat incertain il vaut mieux. Quand je m’occuperai du premier essai de tomates, il sera aussi temps pour les patates.

Récoltes: en ce moment je ramasse quelques salades (Batavia et mâche) qui accompagnent des entrées chaudes pour les faire croustiller. Je ne touche pas aux herbes aromatiques, qui, encore jeunes, sont frêles cet hiver.

À part ça ?  Les prunus sont en fleur !fleurrosehiver

Ainsi qu’un machin à fleurs blanches derrière contre un mur, je n’ai aucune idée de ce dont il s’agit. Je fais des efforts pour maintenir une riche biodiversité ici en variant cultures, fleurs, herbes, en favorisant la venue de papillons et abeilles, et ça donne des surprise !

 

 


 

*Ce n’est pas le vrai nom du patelin, qu’est ce que vous imaginez ?

Liebster Awards

Liebster Award, petit jeu pour se faire connaître des blogs et en parler, et se poser des questions. On commence par 11 choses random à son sujet, puis on répond aux 11 questions de la personne qui nous a nominé⋅e, puis on nomine 11 personne en liant leur blog et on ajoute 11 questions de son cru.

J’ai été tagué⋅e par Finrielle, alors voici ma participation !

11 choses que vous ignorez sur moi (la vache ça faisait longtemps que je ne n’avais pas été tagué dans un truc du genre).

  1. J’aime beaucoup le paranormal mais je n’aime pas la façon médiocre dont c’est traité dans la plupart des fictions.
  2. J’ai gagné un prix à des concours d’orthographe, d’histoire et mathématiques la même année quand j’avais 12 ans et que mon collège s’était inscrit partout, ça a l’air classe comme ça mais mes parents ont juste râlé que j’aurais pu obtenir un meilleur classement. Depuis je conserve ma réputation méritée de touche à tout expert’ en rien.
  3. Quand je regardais Heidi, je m’identifiais à son grand père et j’imaginais que moi aussi je vivrais dans une maison dans la montagne comme celle là.
  4. Je vis désormais à la campagne, dans la maison de mon copain qui ne jardinne jamais, alors je m’en donne à cœur joie. Et je ne désherbe jamais complètement avant de bêcher, biner et semer. Je dis que le potager est plus sain en conservant des mauvaises herbes, mais c’est surtout par flemme.
  5. La plupart des livres et textes que je lis m’ennuient et ont trop lents et vides pour moi, alors faut pas le prendre personnellement si je ne vous lis pas ou peu. Je suis juste pénible.
  6. Quand j’écris, je ne publie que la version vidée et simplifiée sinon on m’explique et se plaind qu’on n’y comprend rien, mais pour moi c’est normal qu’on ne comprenne pas tout, j’aime bien lire un truc et ne pas tout capter du premier coup. Sinon je m’ennuie.
  7. Malgré cela j’ai horreur des mystères et des polars, je trouve cela paresseux, ça me fout en rogne.
  8. Je trouve que huit enfants, c’est un bon début.
  9. J’adore le citron, mais mon ventre et mes dents détestent ça et me punissent si j’en consomme.
  10. Aller dans le sud améliore ma santé, je ne sais pas si c’est la lumière, la bouffe, ou tous les trucs que je ramasse pour mes potions magiques.
  11. Si je n’avais pas d’inhibition, je serais comme Amethyst dans Steven Universe.

Les questions de Finrielle:

Quelle est l’œuvre qui t’inspire le plus en ce moment ? Saga par Brian K. Vaughan et Fiona Staples. .

Y a-t-il des endroits où tu aimes aller pour te remémorer certaines choses ? Non, je n’aime pas me remémorer, je ne le fais pas exprès.

Quel est ton mot préféré ? Non. (t’as vu je suis une personne charmante)

Comment vis-tu ton rapport au temps ? de façon désordonnée, j’ai mauvais mémoire et je ne réalise pas bien comment le temps passe.

Si tu devais associer une œuvre à ta personnalité, laquelle choisirais-tu ? Prend une boite, je vais dedans, je ferme derrière moi, on appelle ça une « installation » en art contemporain, pas mal hein ? Voilà ce serait ça. Je serais là caché⋅e dans ma boite et y aurait tous les connards du monde qui passeraient devant en faisant des commentaires prétentieux assez fort pour que j’entendent et doive songer à installer une isolation sonore à ma boîte.

Quel type de déco d’intérieur aimes-tu ? Plutôt sobre, colorée, kitsch, etc. ? Les couleurs vives, les vieilleries, les objets que je fabrique…

Quel est ton moment préféré de la journée/semaine ? Le sommeil.

Penses-tu vraiment que 42 puisse être la réponse universelle ? Et pourquoi pas 57, ou 78 ? J’aime pas ces bouquins, c’est tellement anglais que ça me fait pleurer du pudding. Pourquoi pas regarder un film des Monthy Python tant qu’on y est, tu veux ma mort ?

Plutôt matinal-e ou adepte de la grasse mat’ ? J’aimerais dormir tout le jour mais le monde extérieur n’a aucun respect pour mes horaires.

Ce qui est accroché à tes clefs ? un porte-clé Chi.

Si tu devais choisir le thème d’une fête costumée, lequel prendrais-tu ? l’homme invisible.  (charmante personne, donc, disais-je)

Allez 11 gens, 11 blogs à découvrir ! Placardobalais , UrsideaRabbitKiyémis, Céline Extenso, Elsa, the lion machine, brain juice, Janine, Melange Instable, Mrs Roots.

Mes 11 questions

  1. Cherche ton plus lointain souvenir d’une forte émotion ressentie devant une œuvre d’art (image, écrit, musique…). De quoi s’agissait il ?
  2.  Sur quel papier préfères tu écrire ou dessiner ?
  3. Si tu devais repeindre entièrement la pièce où tu vis d’une même couleur, laquelle ?
  4. Si je t’invite à venir manger, se promener, se baigner, jouer et bouquiner, tout ça chez moi, tu dis oui ? Et genre pour de vrai ou juste pour être poli⋅e ? Nan parce que sinon faut dire non hein, je suis pas égocentrique.
  5. Quelle activité que tu as pratiqué⋅e par le passé reprendrais tu volontier aujourd’hui ?
  6. Quelle est la dernière BD que tu ais lue ?
  7. Quel⋅s livre⋅s lis tu en ce moment ?
  8. Quelle serait la bande son de ta biopic ?
  9. As tu quelque part un blog écrit sous une identité secrète ?
  10. Planète favorite ? (les planètes naines comptent, stop à la discrimination galactique)
  11. Estce que ça vaut le coup de construire un four à bois chez moi pour cuire les pizzas ?

crac prr crac crr

Mes projets de maisons de poupées au 1/12ème revenant sur le tapis, j’ai commencé à découper des idées dans des magasines de déco et des publicités. Meubles, installations, motifs, associations de couleurs, plantes, redéfinissent leurs angles sous mes coups de ciseaux. Le bruit craquant et ronronnant de l’outil mordant le papier agis comme un stim sur mes méridiens. Une soirée particulièrement détendue par rapport à celles des dernières semaines.

Un vendredi soir au bar des réseaux sociaux éméchés…

social_media_strategyIl est vingt-trois heures au ClickBait Pub. Les clients ont bien arrosé leur vendredi soir. Foursquare se ravit que tous ses amis soient réunis ici, MySpace sanglotte au dessus de son whisky sans glaçons au fond de la salle et Twitter a déjà linké deux mille trois cent dix sept fois le lien vers estcequecestbientotleweekend.

Seule tache dans l’ambiance, Linkedin est en costume croisé, une serviette en cuir dans une main, un expresso dans l’autre. Il se tient bien droit, décoche son sourire Colgate® à quiconque croise son regards, et relate les initiatives et responsabilités à son actif lors de son dernier Contrat à Durée Déterminée dans une Société de Service Informatique et Internet. Livejournal s’est dévoué⋅e pour l’écouter, sa réputation de bonne oreille lui ayant encore une fois gâché la soirée.. Mais discrètement iel compulse son carnet pour prendre des notes pour sa prochaine fan fiction Harry Potter Alternative Universe au ClickBait Pub. Yelp quant à elle, tient le zinc, servant des cocktails dont personne n’avait jamais entendu parler auparavant. Les casse-croûtes à la carte sont d’une renversante diversité: vegan, sans gluten, paléo, crudivore… Les talents et la polyvalence de Yelp en matière de glou et de miam font la réputation du ClickBait Pub. À la sortie, il n’y a pas de vigils, c’est très ouvert ici, on n’a rien à cacher.

Google Plus est encore planté devant la porte avec une poignée de prospectus. Twitter voulait le bloquer mais Tumblr trouvait que c’était un peu extrême tout de même et que chacun a le droit d’être un looser, et qu’il fallait bien qu’il gagne sa vie après tout lui aussi. Twitter, de mauvais poil, se tourne alors vers Facebook en le taquinant au sujet de ses Conditions Générales d’Utilisation abusives. Facebook jette un œil à l’assemblée autour de lui et après s’être assuré de bien avoir l’attention de tout le monde, réplique à Twitter sur ses « nouveautés » qui lui semblent familière. C’en est trop pour Twitter qui de rage jette le contenu de son verre sur la chemise trop classe que Polyvore a offerte à Facebook pour son anniversaire. Polyvore, outrée, jette un regard à Yelp, vexée (un mojito préparé avec amour bon sang Twitter tu abuses !), et toutes deux partent dans l’arrière sale pour discuter entre êtres civilisés. Tumblr, n’aspirant qu’à la sérennité et la paix mondiale, les rejoindrait volontier mais iel est læ seul⋅e à pouvoir canaliser Twitter. Pendant que la bagarre fait rage, Instagram mitraille la scène, en ajoutant un filtre pour faire croire à une sympathique accolade quand Facebook frappe d’un coup de point Twitter au plexus. Vine documente les événements mais a raté les dernières secondes où Pinterest, ce grand nigaud, a débarqué pour vendre des albums photos décorés de cercles, de chatons ou de fleurs, des calendriers et des mugs. Un mug finira brisé sur le crâne d’Instagram car Twitter n’a pas apprécié son soucis d’archivage de la bagarre. Facebook en profite pour se faire la malle, après tout il ne doit pas tarder, demain il sera encore au tribunal, Twitter a un peu raison en fait. Tumblr administre les premiers soins à Twitter et Instagram qui décident de faire la paix en partageant leurs travaux respectifs. Polyvore et Yelp préparent un chocolat chaud et un pyjama en polaire et élasthane pour que Tumblr puisse monter dans sa chambre se ressourcer et se reposer. Pendant ce temps, Linkedin a déserté de crainte qu’un potentiel futur employeur ne découvre un jour une photo de lui mêlé à cet éclat. Finalement tout le monde s’accorde à dire que tout cela était de la faute à Google, au fond.

Minuit, le ClickBait Pub ferme ses portes.